Bien nourrir ses poissons

bien nourrir ses poissons

Tout ce qu’il faut savoir pour bien nourrir vos poissons

Le choix des espèces de poissons qui peuplent votre aquarium a une incidence sur le type d’alimentation que vous allez leur donner. Vous devez vous adapter à son système digestif quel que soit le type d’aquarium que vous ayez. Voici tout ce que vous avez besoin de savoir pour bien nourrir vos poissons et leur permettre de bien grandir.

Il existe différentes catégories de nourriture pour poisson que vous devrez choisir en fonction de votre espèce de poisson. Ainsi, vous aurez le choix entre :

  • des flocons ou des paillettes : ils sont facile à distribuer dans tout l’aquarium et restent à la surface de l’eau. Pour les flocons, il faudra prendre soin de les émietter.
  • les granulés : ils coulent, leur utilisation doit donc être réservée aux poissons de fond. Il faut savoir que les granulés gonflent au contact de l’eau alors pour éviter tout problème digestif, pensez à les faire gonfler dans un gobelet rempli d’eau avant de les donner aux poissons.
  • les tablettes “wafers” : elles sont faites pour les poissons de fond ou les crevettes car elles tombent au fond de l’eau.
  • les pastilles à coller : elles ont l’avantage de pouvoir se coller aux vitres ce qui le rend inaccessibles aux poissons de fond.
  • la nourriture vivante : elle intervient en complément d’un autre type de nourriture.

La fréquence de nourriture

Les poissons ont un transit très rapide qui fait qu’ils ont toujours faim. Mais pour ne pas risquer de les rendre obèses, il faut tout de même limiter l’apport de nourriture et l’adapter en fonction de votre espèce de poisson.

Pour avoir des repères, sachez qu’il est recommandé de nourrir vos poissons deux fois par jour en leur donnant de petites quantités plutôt que de leur donner tout en une seule fois.

Par ailleurs, pour que tous les poissons puissent manger à leur faim, il est conseillé de bien éparpiller la nourriture dans tout l’aquarium. Ainsi, les poissons les plus rapides et les plus forts se précipiteront sur l’endroit où vous jetez la nourriture en premier. Et les autres iront chercher la nourriture là où vous la déposerez ensuite.

Quelques questions à vous poser

Pour choisir l’alimentation adaptée à votre poisson, interrogez-vous sur :

  • le régime alimentaire de cet espèce dans la nature
  • le type de poisson que vous avez : est-il carnivore, omnivore ou herbivore ?
  • la taille de l’aliment (à choisir en fonction de la gorge du poisson)
  • il s’agit d’un poisson de surface ou de fond
  • pour adapter la quantité, demandez-vous s’il dépense beaucoup d’énergie
  • ses besoins diffèrent-ils lorsqu’il devient adulte

Prenez le temps de vous renseigner sur l’espèce de poisson que vous choisissez et sur ses besoins. Le vendeur de votre magasin d’aquarium sera en mesure de vous donner tous les renseignements nécessaires.

Choisir ses poissons selon leurs caractéristiques

choisir ses poissons

Comment faire le choix de ses poissons d’aquarium en fonction de vos souhaits ?

Vous faites vos débuts en aquariophilie et vous vous interrogez sur les espèces de poissons que vous devez prendre ? En effet, tous les poissons ne peuvent pas vivre ensemble, n’ont pas les mêmes besoins, certains sont faits pour vivre en collectivité, d’autres non… Je vous propose ici les espèces qui ont besoin de peu d’eau, celles qui doivent vivre en banc, celles qui se reproduisent facilement et les poissons de fond afin que chacun de vous puisse trouver l’espèce qui correspond à ses attentes.

Les poissons qui vivent dans de petits aquariums :

  • Le combattant ; avant tout, il faut savoir que si vous choisissez un combattant, celui-ci ne peut pas vivre avec d’autres espèces. Quant aux poissons de son espèce, il ne faut pas le mettre avec un autre mâle car ils se battront jusqu’à ce qu’un des deux meurent. Il est possible de le mettre avec une femelle de la même espèce si vous créez des cachettes avec les décors et les plantes. S’il est seul un aquarium “boule” lui suffit pour vivre. En effet, en milieu naturel, il vit dans une flaque d’eau.
  • Le Cap Lopez : si vous choisissez de prendre un couple, il faut penser à créer des cachettes par la femelle qui est beaucoup sollicitée par le mâle. Il peut vivre avec d’autres espèces de poissons tant que leur caractéristique est d’être calmes. Le Cap Lopez peut vivre dans un aquarium de petite contenance qui ne demande ni filtration ni éclairage. Cependant, il faut qu’il soit dans une pièce lumineuse.

Les poissons qui se reproduisent facilement : 

  • Le Guppy : cette espèce de poissons est réputée pour être très prolifique, au point d’engendrer une surpopulation dans les aquariums. Ce poisson vivipare a la caractéristique de naître sous sa forme adulte et d’être en mesure de se nourrir seul dès sa naissance.
  • Le Platy : comme le Guppy, il se reproduit très facilement. Cependant, il faut être conscient que c’est un poisson de grande taille, il vous faudra donc l’aquarium adapté. Une contenance de 80 litres est le minimum.

Les poissons qui vivent en banc :

  • Les Cardinalis : ils vivent en banc en Amazonie. Ils ont pour habitude de se regrouper en cas de stress pour affronter le danger. Si vous choisissez cet espèce, vous devez acheter au moins une dizaine d’individus et prévoir un aquarium de 100 litres pour qu’ils puissent s’épanouir.
  • Le Danio Rério (également surnommés poissons zèbres) : ils ne peuvent également vivre qu’en banc. Vous devrez donc acheter une dizaine de poissons de cette espèce et leur offrir un aquarium de 200 litres. Une fois adulte, ils mesurent jusqu’à 8 cm et ont donc besoin de plus d’espace.

Les poissons de fond :

  • Le Corydaras Aeneus : c’est un poisson de fond qui a pour habitude de vivre en banc, vous devrez donc en acquérir une dizaine. Leur activité favorite est de fouiller le fond de l’aquarium, vous devez donc prêter une grande attention à la composition du sol.
  • L’Ancistrus : les poissons de cet espèce sont baptisés “nettoyeurs de fond”. Les mâles sont territoriaux, vous devrez donc mettre des plantes pour qu’ils délimitent leur territoire et limiter les démonstrations d’agressivité. Ils peuvent vivre en couple ou en harem, ce qui compte est qu’il y ait toujours plus de femelles que de mâles. Quant à leurs besoins, l’eau doit être un peu acide.

Choisir les poissons de votre aquarium est une choix qui ne se fait donc pas à la légère. Pour bien connaître les caractéristiques de chaque espèce, n’hésitez pas à vous renseigner dans un magasin d’aquarium.

 

Nettoyer les décors d’aquarium

decor-aquarium

Comment faire le nettoyage des décors d’aquarium ?

Les décors d’aquarium permettent à vos poissons de se cacher et vous permettent de créer un univers particulier dans votre aquarium car ils ont également une importance esthétique. Ils font partie intégrante de l’aquarium et forment un tout avec les plantes et les poissons. Malheureusement, il n’est pas rare de les voir verdier et que des algues apparaissent dessus. Si faire l’entretien de votre aquarium vous semble être quelques chose de totalement naturel, nettoyer votre décor doit l’être tout autant. Alors comment faire ?

Il existe trois méthodes pour nettoyer les décors d’aquarium :

  • Retirez les décors de l’aquarium et faites-les tremper dans de l’eau chaude avec un comprimé de stérilisation utilisé pour stériliser les biberons ou encore ceux qui servent à nettoyer les appareils dentaires. Laissez tremper plusieurs heures et rincer bien ensuite. Cette méthode est parfaitement adaptée pour les décors qui sont peu sales ou ceux qui ont des algues.
  • Lorsque la saleté est plus incrustée, que les décors sont vraiment sales, il est préférable d’utiliser du savon ou du produit vaisselle et une brosse à dents. Vous pourrez ainsi nettoyer les décors dans les moindres détails et retirer la moindre trace de saleté ou d’algue. Toutefois, n’appuyez pas trop fort avec la brosse à dents car vous risquez de briser des éléments du décor. Et, en frottant trop fort, vous pourriez aussi retirer de la couleur à ces éléments. Ils en perdraient beaucoup au point de vue esthétique.
  • Pour les décors difficiles à récupérer, il existe une troisième méthode avec du bicarbonate de soude et une brosse à dents électrique. Pour effectuer le nettoyage, commencez par humecter tout le décor avec de l’eau et du savon liquide. Saupoudrez ensuite le bicarbonate de soude sur tous les éléments. Utilisez la brosse à dents pour nettoyer le décor avec minutie. Terminez par rincer abondamment le décor avant de pouvoir le remettre dans l’aquarium.

Nettoyer un décor d’aquarium n’est pas difficile. Cette opération permet d’améliorer le cadre de vie de vos poissons et à votre aquarium de conserver l’aspect esthétique que vous avez souhaité lui donner en intégrant ce décor.

Cet article a été rédigé par Franck V. dentiste à Chalon sur Saone et passionné d’aquariophile.

Un élément indispensable à votre aquarium : les plantes d’aquarium

les-plantes-daquarium

Les plantes d’aquarium : ce qu’il faut savoir

Pour le bien-être de vos poissons, divers éléments sont à prendre en compte. S’il faut prêter une attention particulière à la lumière comme nous l’avons vu, il en est de même avec les plantes. En effet, elles ont une importance capitale pour l’épanouissement de vos poissons vous permettant de reconstituer un univers le plus proche possible de leur habitat naturel.

À quoi servent les plantes d’aquarium ?

Dans votre aquarium d’eau douce, les plantes incorporées ont plusieurs rôles. Tout d’abord, en cours de journée, elles fournissent à vos poissons de l’oxygène et la nuit, elles absorbent le gaz carbonique qui est présent dans l’eau, deux opérations totalement indispensables à la survie de vos poissons. De plus, elles assainissent l’eau en en absorbant les nitrates. Et enfin, elles limitent l’apparition de certaines maladies chez les poissons. Vos plantes allongent donc leur durée de vie et leur offre un milieu sain.

Les 4 grandes espèces de plantes

Selon leur type de croissance, les plantes sont répertoriées en différentes catégories :

  • les plantes à croissance verticale : les ophiopogon kyoto
  • les plantes à croissance rapide : les echinodorus bleheri
  • les plantes à croissance en largeur : les blennius gatturogine
  • les plantes petites (qui sont placées devant) : hygrophila corymbosa

Selon le rendu esthétique que vous souhaitez donner mais aussi les besoins de vos poissons, vous ferez votre choix de plantes. N’hésitez pas à demande conseil auprès de professionnels pour choisir les plantes appropriées.

Quel entretien pour les plantes d’aquarium ?

Pour que vos plantes aient une bonne croissance et puissent assurer leurs différentes fonctions, il est indispensable de leur créer un bon environnement et d’en prendre soin. Ainsi, si la lumière est importante pour vos poissons, elle l’est aussi pour vos plantes. Elles ont également besoin d’un éclairage de 10 heures par jour. Grâce à ce temps, aucune algue ne se créera. Pensez également à baisser légèrement le thermostat (d’un ou deux degrés) afin que les plantes ne brûlent pas. Enfin, il faut couper les feuilles des plantes pour qu’elles restent en parfaite santé et puissent pousser correctement. Si vous utilisez un engrais pour qu’elles croissent plus vite, choisissez-en un spécifique aux plantes d’aquarium d’eau douce.

Où acheter les plantes d’aquarium ?

Plusieurs magasins vous permettent de trouver facilement des plantes d’aquarium. C’est le cas des boutiques spécialisées mais aussi des jardineries ou des animaleries. Vous pourrez également trouver des sites internet vous en proposant.

Le prix des plantes est variable selon le lieu de vente mais aussi en fonction de leur taille, leur rareté, leur facilité d’entretien et leur maturité.

L’importance de l’éclairage d’aquarium

Choisir son éclairage d’aquarium

Vous êtes en train de prendre tous les renseignements pour installer un aquarium à votre domicile ? Vous avez choisi votre aquarium, vous avez une bonne idée des poissons et des plantes que vous allez y incorporer ? Ne négligez pas l’éclairage ! La lumière du jour n’est pas une source de lumière suffisante alors voici tout ce qu’il faut savoir sur l’éclairage d’aquarium.

La plupart du temps les aquariums sont vendus avec des néons. Mais ceux-ci n’offrent pas toujours la luminosité suffisante et bricole pour rajouter des néons est très difficile. En revanche, vous pouvez ajouter des réflecteurs, ils limitent la perte du spectre lumineux en réfléchissant la lumière. Ils sont donc parfaits lorsque le nombre de watts est insuffisant. Il est bon a savoir que d’une façon générale, on recommande un watt d’éclairage pour deux litres d’eau. Si votre éclairage est insuffisant, n’hésitez donc pas à ajouter des réflecteurs dans votre aquarium. Vos plantes et poissons y gagneront en confort de vie.

Par ailleurs, il faut savoir que vous devrez changer vos tubes néons tous les 6 à 8 mois même si ceux-ci fonctionnent encore. En effet, au fil du temps, ils fonctionnent moins bien et vous perdez en qualité de spectre lumineux. SI la qualité de lumière devient trop médiocre, vous risque de voir apparaître des algues, ce qui vous donnera encore davantage de travail d’entretien pour votre aquarium.

Lorsque vous allez penser l’éclairage de votre aquarium, vous allez devoir choisir des tubes néon. Vous aurez le choix entre de multiples combinaisons de couleurs. À vous de modeler selon vos envies, la seule règle à respecter est de sélectionner des spectres avec des couleurs complémentaires. Ainsi, par exemple, si vous choisissez des spectres rouge et bleu qui sont parfaits pour favoriser la croissance de vos plantes, il faudra prendre un spectre jaune qui rappelle la lumière du jour en complément.

Enfin, sachez qu’il ne fait pas laisser la lumière de votre aquarium allumée en permanence. En effet, elle doit être mise en route environ 10 heures par jour et de façon continue. Il ne faut surtout pas sectionner le temps d’éclairage, ce serait au détriment de la santé de vos poissons et plantes.

La bonne méthode pour changer l’eau de votre aquarium

bonne-methode-pour-changer-eau-aquarium

Changer l’eau de l’aquarium : comment faire ?

 

Dans un milieu aquatique clos comme un aquarium, l’eau ne se purifie pas toute seule. En effet, les minéraux essentiels ne réapparaissent pas et les concentrations organiques ne sont pas éliminées, il faut donc votre action pour que vos poissons puissent évoluer dans un univers sain et cela passe par un changement régulier de l’eau. Mais comment procéder ?

Avant de commencer à toucher à quoi que ce soit, la première chose à faire est débrancher les appareils électriques c’est-à-dire le système de filtration, la pompe à chaleur et le chauffage. Pour être certain de rebrancher tout au bon endroit lorsque vous aurez terminé, vous pouvez utiliser un code couleur avec du scotch.

Ensuite, vous allez devoir siphonner l’eau. Pour cela, vous pouvez utiliser un siphon à poire ou une cloche à vase. Le siphon à poire est facile d’utilisation. Vous plongez la partie cloche dans l’aquarium et effectuez quelques pressions pour amorcer le système. Vous devrez mettre les déchets retirés dans un seau. Avec la cloche à vase, l’amorçage manuel crée des mouvements de va-et-vient qui font tourbillonner l’eau et le gravier. Les déchets sont évacués hors de l’eau mais directement dans votre évier. C’est le principal avantage de la cloche à vase.
Pour un entretien idéal, vous devez enlever 10 % de l’eau de l’aquarium chaque semaine ou si c’est plus simple pour vous, retirez-en un tiers chaque mois.

Pour nettoyer votre eau, vous devrez mettre en place un système de filtration. Pour cela, vous avez le choix entre un aspirateur à air, à pile ou à cascade. Chacun a ses spécificités, ses avantages et ses inconvénients alors n’hésitez pas à demander conseils dans votre magasin d’aquarium pour savoir lequel est le plus adapté à votre besoin.

Vous devez ensuite nettoyer le sol de l’aquarium. Pour cela, vous devez commencer par sortir les éléments de décoration inertes et les nettoyer. Vous pourrez ainsi aspirer les résidus de boue organique. Nettoyez ensuite les masses de filtration biologique. Pour cela, utilisez de l’eau de l’aquarium et non de l’eau du robinet qui est trop agressive pour cette tâche.

Enfin, il faut remplir de nouveau l’aquarium. Commencez par analyser l’eau de votre aquarium et selon ses propriétés, vous pourrez utiliser l’eau du robinet, une eau osmosée ou de l’eau déminéralisée. Si vous vous servez de l’eau du robinet, il faut la déchlorer auparavant. Pour cela, il vous suffit de la laisser à l’air libre durant 24 h dans un grand récipient. Si vous êtes pressé, vous pouvez utiliser un conditionneur d’eau.
Enfin le nettoyage interrompt ou du moins chamboule le processus biologique alors n’oubliez pas d’introduire des bactéries épuratrices.

Voilà, votre aquarium est fin prêt ! Vos poissons peuvent y évoluer en toute sécurité et sainement !

Comment choisir ses poissons d’aquarium ?

comment-choisir-ses-poissons-daquarium

Choisir les poissons de son aquarium : quels critères ?

 

Lorsque la mise en route de votre aquarium est en train de se faire, il est grand temps de penser aux poissons que vous souhaitez mettre dedans si ce n’est pas encore fait. Mais, le choix ne se fait pas seulement parce que vous aimez tel ou tel poisson, plusieurs critères sont à prendre en compte.

Le choix des poissons dépend de votre eau et de ses propriétés (pH, Gh). Il va être difficile de changer les paramètres de l’eau de votre robinet alors mieux vaut prendre des poissons qui lui sont adaptés, cela vous simplifiera grandement la gestion de votre aquarium.
Une fois cette première donnée connue, vous aurez un éventail de choix sur les espèces de poissons qui correspondent à votre eau. Pour bien choisir votre poisson, renseignez-vous sur la taille qu’il aura une fois qu’il sera adulte. Lorsque vous achetez votre poisson, il est tout jeune et va donc grandir alors assurez-vous qu’une fois qu’il aura sa taille adulte, votre aquarium lui sera adapté. Pour vous repérer, sachez qu’il doit y avoir un centimètre de poisson à taille adulte par litre d’eau. Demandez également des informations sur son comportement social. Certains poissons ont besoin de vivre à plusieurs, d’autres ne sont pas compatibles avec certaines autres espèces…

Une fois que vous savez tout cela, vous pouvez choisir le poisson que vous désirez, il ne vous reste plus qu’à aller l’acheter. Pour ne pas vous faire avoir en achetant un poisson qui n’est pas en bonne santé, voici quelques conseils :
– Si le poisson qui vous intéresse semble sain mais que d’autres poissons dans l’aquarium de vente semblent malades, ne l’achetez pas, il peut être contaminé.
– Si le poisson a un aspect visqueux, des couleurs évanescentes et les nageoires souvent collées, ne le prenez pas.
– De même si sa nage semble désordonnée
– Si sa respiration est rapide et que ses opercules sont ouverts de façon anormale, il vaut mieux ne pas l’acheter.
– Un poisson anormalement maigre cache quelque chose
– Un poisson dont les écailles sont hérissées, qui a les yeux exorbités ou dont les nageoires sont fermées en permanence est malade.
Il convient donc de bien inspecter le poisson que vous souhaitez acheter avant de le faire, cela vous évitera d’avoir un poisson malade.

Une fois le poisson trouvé et que vous vous êtes assuré de sa bonne santé, il ne vous reste plus qu’à le mettre à l’eau. Attention, cela demande de prendre des précautions. Mettez votre poisson dans l’eau dans son sac de transport pendant 20 minutes. Puis, toutes les 15 minutes, mettez de l’eau de l’aquarium dans le sac. Ensuite, à l’aide d’une épuisette, mettez le poisson dans l’aquarium. Laissez-le s’acclimater avec la lumière éteinte et sans lui donner de nourriture jusqu’au lendemain. Il vous faudra prendre les mêmes précautions à chaque fois que vous voudrez introduite un nouveau poisson dans votre aquarium.

Différents types d’aquariums

Les différents types d’aquarium

Les différents types d’aquarium

Si vous souhaitez acquérir votre premier aquarium, vous allez devoir faire des choix. Il n’est en effet pas possible de mélanger certaines espèces de poissons, toutes n’ayant pas les mêmes besoins ni la même nature d’eau. Pour un aquarium réussi où les poissons vivent en harmonie, vous avez le choix entre différents types d’aquariums que je vais vous présenter ici.

L’aquarium communautaire

Cet aquarium se compose de poissons qui sont tous originaires de différentes régions géographiques. Pour s’engager dans ce type d’aquarium, il faut donc avoir un minimum de connaissances en aquariophilie pour déterminer quels poissons sont compatibles. Pour pouvoir vivre ensemble, ces poissons devront donc avoir le même besoin en termes de qualité d’eau notamment en ce qui concerne le pH et la dureté tout comme pour la température de celle-ci. Il faut également veiller à ce que la taille des poissons soit adaptée à l’aquarium et veiller à ne pas trop en mettre.
Pour vous aider à faire ces choix, vous trouverez de nombreux ouvrages sur l’aquariophilie et sur les différentes espèces de poissons. Vous pouvez également demander des conseils à un professionnel.

L’aquarium biotope

Avec ce type d’aquarium, l’aquariophile cherche à recréer un espace naturel. Les aquariums biotopes les plus fréquents sont :
– Les cours d’eau : pour ce type d’aquarium, il faut des poissons qui ont un fort besoin d’oxygène et fort courant d’eau. Les plantes doivent être bien enracinées pour tenir car vous devrez prendre une pompe puissante qui crée un fort courant d’eau.
– Les rivières : dans ce cas, le courant est moins fort donc les besoins en oxygène des poissons le sont tout autant. L’aquarium rivière est essentiellement constitué de plantes flottantes, de gravier et de racines.
– Les roselières : elles sont constituées de bambous, roseaux, tiges de riz et plantes flottantes.
– Le paludarium : sa difficulté réside dans son mélange de plantes terrestres et aquatiques.
Les zones rocheuses : les plus populaires sont les biotopes des lacs Tanganyika et Malawi. Le décor est rocheux avec beaucoup de cachettes et les poissons qui les peuplent se démarquent par des couleurs chatoyantes. Pour leur confort, l’eau doit être limpide et calme.
Ces aquariums sont très esthétiques et étonnent mais sont déconseillés aux novices car difficiles à réussir. Il vaut mieux attendre d’avoir réussi un aquarium communautaire et d’avoir acquis de solides connaissances en aquariophilie avant de se lancer dans cette aventure.

L’aquarium géographique ou régional

Dans ce genre d’aquarium, vous devrez choisir un décor, les plantes et les poissons en fonction de la région que vous avez sélectionnée. Ainsi, si vous souhaitez reconstituer l’univers des rivières d’Asie du Sud-Est, vous devrez avoir une eau riche en oxygène et avoir un aquarium avec une forte luminosité. Le décor est fait d’un sol sablonneux, de racines, de cailloux et de plantes hautes.

L’aquarium spécifique

Il est constitué de poissons appartenant à la même espèce. La décoration y est secondaire, ce qui compte ce sont les poissons.

L’aquarium hollandais

À l’inverse, avec l’aquarium hollandais les poissons sont au second plan, c’est la végétation qui est mise en avant. Celle-ci est riche et harmonieuse.

Ce sont là les principaux types d’aquariums, les plus populaires et ceux qui attirent le plus d’aquariophiles. Dans tous les cas, ne vous lancez pas sans avoir pris le temps de vous renseigner auparavant. Des connaissances solides sont indispensables pour un aquarium réussi quel qu’il soit !

Les aquariums de France

nausicaa

La passion pour l’aquariophilie peut naître de bien des façons, et la visite de quelques un des plus beaux aquariums de France, peut y être pour beaucoup

Nausicaa le centre de la mer

Il va probablement devenir le plus grand aquarium d’Europe avec les quelques travaux qui sont prévus d’ici deux à trois ans.

Nausicaa le centre de la mer, ne rassemble pas que les passionnés d’aquariophilie, bien au contraire avec plus d’un demi-million de visiteurs chaque année, le centre de la mer est une des plus grosses attractions du nord de la France.

C’est à Boulogne sur mer qu’il est situé, une petite ville côtière charmante, pleine de charme et qui est toujours le premier port de pêche de France. Autant dire qu’ici le poisson on connait.

Quelques chiffres pour vous donner le tournis
Nausicaa c’est plus de 4.5 millions de litres d’eau de mer, avec quarante aquariums et plus de trente six milles espèces différentes, le tout sur plus 5000 mètres carrés.

Du bassin classique, au récif corallien ou encore au lagon reconstitué il y a tout à voir et c’est un véritable émerveillement pour les petits comme les grands. A visiter de toute urgence …

Le musée océanographique de Monaco

Certes il ne peut pas rivaliser avec Nausicaa, mais il est passionnant à visiter, et vous en ressortirez avec des images de poissons multicolores plein la tête.

Idéal pour les enfants ils pourront même avec un peu de chance, toucher une étoile de mer, caresser un bébé requin, avec une visite guidée fort sympathique pour les plus petits.

Ici pas de manchots, ou de lion de mer, le musée océanographique présente des poissons des mers plus chaudes comme ceux de la méditerranée et des mers tropicales. Et votre enfant retrouvera Némo et ses amis.

Les autres aquariums
Les deux aquariums précédents sont de loin ceux que j’ai préféré, mais il en existe plusieurs autres dans presque toutes les régions dont certains ne manquent pas d’intérêts comme la cité de la mer à Cherbourg, ou encore Mare nostrum à Montpellier … des visites qui feront surement naitre des vocations…

nemo

Comment bien entretenir son aquarium

 

fish-bowl-846060_1280Une fois qu’on possède un aquarium, il faut aussi penser à l’entretenir régulièrement si on ne souhaite pas que tous nos poissons tombent malade. Voici quelques conseils qui vont vous aider à trouver la bonne fréquence ainsi que la bonne façon d’entretenir votre aquarium.

Comme nous l’explique le site aquas.fr. Il y a tout d’abord la part d’entretien quotidienne, c’est à dire les petits gestes qu’il faut réaliser tous les jours pour prendre soin de son aquarium, et par conséquent, de ses poissons. Il faudra donc penser à éteindre la lumière de l’aquarium au soir, et l’allumer en journée (pour permettre à vos poissons de vivre une vie diurne et de dormir correctement, mais aussi pour aider la croissance de vos plantes), il faudra vérifier la température de l’eau et il faudra aussi ne pas oublier de nourrir vos poissons au minimum deux fois par jour, en donnant des petites portions. Pour savoir si vos portions sont correctes, il suffit de chronométrer le temps que mets vos poissons pour manger tout leur repas : s’ils mettent plus de 5 minutes, alors vos portions sont trop grosses. Notez qu’il est préférable de donner beaucoup de petites portions qu’une seule grosse portion.

Ensuite, viens la part d’entretien hebdomadaire, c’est à dire l’entretien qu’il faudra donner à votre aquarium une fois par semaine. Il suffira juste de nettoyer vos vitres et de vérifier la composition chimique de votre eau, en regardant son taux de nitrites ainsi que son pH. Avec ça, vos poissons seront aux anges !

Enfin, tous les 15 jours, il faudra penser à vider 1/3 de l’eau de votre aquarium pour remettre de l’eau propre. Faites preuve de délicatesse et vérifiez à deux fois la température de votre eau propre avant de la mettre dans votre aquarium : elle doit être à la même température que celle présente dans votre aquarium. Prenez aussi soin de vérifier son pH, et si vous mettez de l’eau du robinet dans votre aquarium, pensez à la traiter avec un neutraliser de chlore disponible dans les magasins spécialisés.